Numéro 20: décembre 2016 fin et début d'un cycle

Décembre et les fêtes de fin d’année

Sam 2566

Les illuminationsLes illuminations (8.98 Mo)

Oui décembre   est  bien là, et avec lui le bilan d’une année  écoulée. Eprouvés par les événements  nationaux, épuisés par les épreuves de la vie, on a, tous, hâte de  finir ce cycle, de se ressourcer en famille  pour pouvoir aborder en forme l’année à venir.

La perspective des fêtes de fin d’année, de ce moment de partage et de rapprochement, nous  aide heureusement  à lutter contre la  morosité ambiante induit par la fatigue et   les premiers  signes de l’approche de l’hiver.

Alors que celui-ci pointe le bout de son nez, Codolet entre dans l’arrière-saison. Et comme pour enchanter la fin de l’année, le village  revêt ses  beaux  habits de lumière, se mettant  à briller de mille feux avec ses traditionnelles illuminations.

Les fêtes de fin d'année se profilent, manière de clôturer une année de labeur, avec ses succès, exploits, ses déceptions, pour en entamer une toute nouvelle avec l’espoir qu’elle sera meilleure. Ces fêtes de fin d’année symbolisent le renouveau. C’est aussi l’occasion d’échanger quelques confidences, de dévoiler des secrets, de prendre de bonnes résolutions, d’offrir des cadeaux, en guise de gratitude ou d’amour. La générosité est au maximum, on ne se prive pas.

Mais parfois, il est difficile de conjuguer ses préoccupations sociétales, écologiques, solidaires, ... avec les fêtes de fin d'année, symboles d'abondance, de gourmandise et de générosité.

Au-delà de la signification religieuse, Noël est surtout une fête pour les enfants, une fête pendant laquelle le monde qui les entoure brille comme dans leurs livres de contes. Des étoiles brillent dans leurs yeux lorsqu'ils entendent parler de Noël car l'imaginaire fait partie de leur univers. Ils croient que leurs rêves peuvent devenir réalité, que la magie du Père Noël pourrait leur apporter ce jouet qu'ils ont tant imaginé... et faire oublier à leurs parents,  les vicissitudes de l’année  écoulée.

Quelques échos  du dernier conseil municipal du 18 novembre

 

Marianne1

Nouveau statut de l’agglomération de commune.

 Nécessité par l’entrée dans  celle-ci de Saint-Laurent-des-arbres, un nouveau statut a été présenté pour approbation aux conseillers par Monsieur le maire. Dans ce  nouveau document, apparaissent, par avance, les dispositions concernant la gestion de l’eau applicables dès le 1er janvier 2020.

 En effet, la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République), prévoit à cette date, que la  gestion de l’eau des  communes devienne  une compétence obligatoire de l’agglomération.

Cette anticipation dans le texte  suscita étonnements, questionnements de certains conseillers qui nécessitèrent l’intervention du 1er magistrat pour éclairer les débats.

A l’heure du vote, seul Denis Ugo, adjoint,  vota  contre ce nouveau statut, redoutant une  manœuvre  sournoise par l’introduction de  cette prérogative législative, n’ayant aucun rapport avec  l’essence même de ce  document statuaire.

 

Lecture  d’une motion des maires de l’agglomération

Les débats engendrés par la délibération au sujet du nouveau statut de l’agglomération donnèrent l’occasion au premier magistrat de lire  une motion  écrite par les maires de l’agglo, relative justement  à la gestion de l’eau. Ce texte  demande de laisser l’initiative à chaque commune  de confier ou non la gestion de son eau potable à l’agglomération, ou de vouloir la gérer elle-même. Le premier magistrat confia  que cette motion  allait être, via l’association des maires de France, présentée aux législateurs.

Le contenu de  cette motion reçu l’approbation de tout le conseil…et du public présent.

 

Déclaration d'Utilité Publique

Monsieur le maire présenta aux conseillers une demande de déclaration  d'utilité publique concernant le terrain de Madame Dubout Jacqueline, propriétaire, sur lequel passe le chemin des piboulières.

Lors du vote, seul, Monsieur Frédérique Broche s'est abstenu, évoquant qu'on aurait dû aller vers un compromis plutôt que de se lancer dans une procédure d'expropriation qui risque de durer un long moment. Cette démarche envisagée ne fera  que prolonger les désagréments engendrés par la fermeture du passage, aux codolétiens, aux exploitants agricoles, à la CNR, etc....

Dans la discussion, F. Broche, questionna le premier magistrat sur une démarche judiciaire du début de l'année concernant ce  sujet. Le premier des conseillers admit que Madame Dubout avait eu gain de cause  et s'était vu octroyer une somme de 300 euros. Cette information ne fit que confirmer aux yeux de F. Broche que la procédure envisagée risquait de perdurer* et coûter encore plus cher** à la commune.

*la procédure  se déroule en 2 temps:

- l'enquête d'utilité publique: le préfet lance par arrêté préfectoral une enquête publique visant à recueillir l'avis de toutes les personnes intéressées. Cette enquête doit durer au moins quinze jours si la procédure dépend du code de l'expropriation et au moins un mois si elle se fonde sur le code de l'environnement

- la déclaration: après la fin de l'enquête, les pouvoirs publics peuvent prononcer la déclaration d'utilité publique et permettre donc de procéder à l' expropriation.

**l'article 545 du code civil prévoit que  « nul ne peut être contraint de céder sa propriété, si ce n'est pour cause d'utilité publique et moyennant une juste et préalable indemnité ».

 

Prochaine réunion  du conseil , le 15 décembre

Le prochain conseil municipal  se tiendra le jeudi 15 décembre à 18h30 dans la salle du conseil à la mairie.

L'ordre du jour sera:

♦ approbation du PV de la séance précédente

♦ délibérations:

    1- autorisation d'avances pour les dépenses d'inverstissement budget communal-2017

    2-autorisation d'avances pour les dépenses  d'investissement du budget M49-2017

    3-régime indemnitaire

    4-additif règlement salle polyvalente

♦ questions diverses:

    - marché de maitrise d'oeuvre pour la rénovation de la maison de l'arceau

    - marché pour le nettoiement des rues

    - date des voeux du Maire

.........................

Concert sacré et lyrique, dimanche 11 décembre

Retour d' un événement musical annuellement organisé pendant 6 ans  par le comité des fêtes  et abandonné depuis 2014. Cette nouvelle édition, programmée à l'approche de Noël,pourrait être l'occasion pour  les codolétiens de revenir apprécier l'accoustique  de notre l'Eglise Saint Michel. La programmation d'airs sacrés sera  sans aucun doute, une agréable mise  en condition, un véritable  prélude à la fête de la nativité. Cette initiative est louable, créant du lien social en donnant vie à l'un de nos monuments patrimoniaux. 

Concert du 11decembre 2016

Concert eglise 11 decembre 2016Concert eglise 11 decembre 2016 (339.83 Ko)

 

Comité des fêtes

Assemblée générale le jeudi 15 décembre à 18h30 au foyer communale.

L'ordre  du jour :

- présentation du rapport moral

- présentation  du rapport financier

- questions diverses

On peut  se  demander  quel est le but recherché  pour mettre cette réunion  à la date  et à l'heure  du  conseil municipal!.

En d'autres temps, le comité  oeuvrait pour attirer les codolétiens, mais une  telle stratégie n'est sûrement pas la plus efficace.

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/12/2016

×