Numéro1: la digue, c'est bien parti.Septembre 2004

La digue, c'est bien parti!

 

http://www.loomji.fr/i/in/logo-loomji.png

 

 

Chronologie d'un événement annonçé et...attendu.

 


Un peu d''histoire.Dsc04693 copie copie

Depuis sa création en 1314, situé à  dix kilomètres au Sud de BAGNOLS SUR CEZE au confluant de la Cèze et du Rhône, Codolet, vieux village de pêcheurs, a toujours été la victime des  caprices tantôt de la Cèze, tantôt du Rhône. Ses habitants  s'adaptèrent au cours du temps à l'éruption  régulière de l'eau dans les rues, comme soumis à la force naturelle. Ne pouvant changer l'ordre des choses , ils modifièrent  leur habitudes de vie. Les habitations permettaient alors de vivre au rez de chaussée et à l'étage lors de la montée des eaux, des rampes étaient même prévues pour faire monter les animaux dans les étages au dessus des écuries. Et dès  que l'eau arrivait, monter vivre à l'étage faisait partie d'une habitude presque annuelle peu contraignante à l'époque car le mobilier était réduit, comme le souligne M. Bergeon " il n'y avait pas d'électroménager, juste un gaz  que nous montions vite fait à l'étage"," nous attendions que l'eau se retire et quand celle-ci restait et était profonde nous nous déplaçions en barque dans le village."

L'espoir

Après les innondations consécutives de septembre 2002 et décembre 2003, le maire  Serge Boissin, se lance  dès 2004 dans un projet de digue rapprochée  du village. Les Codolétiens plébiscitent ce projet lors de l'élection de 2008. Fort de cet encouragement , il se lance, seul face aux détracteurs, à la lourdeur administrative ,  dans ce  qu'il va être pour lui un combat de  chaque jour. Sans  se décourager, il a fait  et refait les dossiers, riche de  ses convictions et  du bien fondé de son projet. Les langueurs administratives le minaient, mais il restait  persuadé d'un résultat positif.

Sam 1403 copie copie

 Serge Boissin, maire de Codolet du 8 Mai 1993 au 4 avril 2014. Homme de concensus, de travail, de percévérance qui  au prix d'une totale abnégation durant son dernier mandat, a su mener à bien le projet de la digue rapprochée.

 Enfin les prémices, malgré quelques larmes de nostalgie pour un avenir sécur.

Dès le 10 mars, les engins ont commencé l'arrachage des pieds de vignes sur le futur parcours de la nouvelle digue laissant à nue les parcelles de vigne, anéantissant en peu de temps le fruit du  travail de plusieurs générations de nos viticulteurs. Cette note  de nostalgie ne doit pas nous faire oublier  que par ce geste solidaire, empreigné de sentiment , ces derniers ont contribué de belle façon  à cet ouvrage protecteur pour le village.

Semaine du 9 mars 

Marquage des pieds de vigne pour assurer la zone à arracher. 

 029 copie 2024 copie

 

 

La croix de chemin  du chemin de la LAUZE encore debout comme pour perpétuer notre patrimoine identitaire local.

 

 

 

Semaine du 16 mars

Arrachage des vignes à l'entrée  de Codolet  et sur tout le parcours de la future digue. 

 Sam 1989 copie 2

 

ENFIN, LA CERTITUDE...

 Semaine du 1er mai

 Sam 2020 copie   Sam 2017 copie

 Premier tracé de la digue  du chemin des plans du Rhône  vers le château d'eau.

Sam 2014 copie

 le chemin des cigales, chemin digue, et le chemin des plans du Rhône sont  coupés

Semaine du  18 mai

075 copie

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

012 copie

                                                               Entrée en piste de la trancheuse 

Semaine du  08 juin

 068 copie

 Ferraillage du futur mur de béton  .

009 copie

Saignée de 4m de profondeur pour créer une paroi étanche qui sera recouverte d'une semelle de béton de 3 m de large sur laquelle s'érigera un mur de béton armé.

Semaine du 19 juillet

 Sam 2138 copie         Sam 2148 copie

 Nouveau  tracé de la digue  du chemin des plans du Rhône  vers le château d'eau

 Sam 2151 copie                 Sam 2155 copie

 

Entrée ouest ( Axxo),   dépose des plaques de béton de la digue  et début des travaux de réhaussement  de la digue de la Lône                            

                                                                                                                                                                                                                                                              

                                                                                                                     

Sam 2153 copie                                                                                       

                                                     Porte des Pilboulières, dépose de la porte                                   

 

...........................................................................


 

L'écho...doletEcouter 1

Quelques uns....  

Marianne1 

Conseil municipal du 13 avril
 
- vote de la modification des indemnités du maire  et des 4 adjoints afin de pouvoir indemniser la conseillère déléguée, Mireille Luna Nouguier 
- cassure de l'appel d'offre pour la fibre optique suite à une erreur dans le  devis
- organisation du bureau de vote pour l'élection du 25 mai 
- validation de la constitution des différentes commissions 
- nomination de Serge Boissin comme vice président de la commission de la digue
- vote d'un premier avenant pour les travaux de la digue.
- annonce du non versement  de la  subvention pour la digue par le conseil général par manque de ligne budgétaire. A cette occasion, le maire annonce renouveler la demande  et précise à l'auditoire  que la commune a les ressources nécessaires pour financer cet ouvrage sans la subvention du conseil général.
 

 Tournoi annuel de foot

Ce samedi 17 mai, comme pour faire de cet événement le clou d'une saison bien remplie, le mistral avait laissé ses bourrasques aux vestiaires, permettant ainsi aux sportifs de profiter pleinement du gazon sous un soleil radieux. Le président Schettini, entouré de son staff avait mis autant d'engagement à préparer ce tournoi que les années précédentes donnant à cet événement annuel le caractère sportif  et festif d'une récompense méritée après une  saison bien remplie

 400x400 resizein sam 1341 copie

 Transport solidaire

Faute de voir passer dans notre village le transport Edgard  en dehors des horaires scolaires, il semblerait qu'une  solution pointe son nez permettant aux personnes âgées  ou handicapées  de pouvoir se rendre à Bagnols en dehors des horaires rigides des ramassages scolaires.
Cette solution est déjà en place à Bagnols depuis plusieurs mois et la commune de Chusclan, elle,  a commencé les démarches.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bus

 

       France5          
 Commémoration du 8 mai.
 
Comme dans toutes les communes de France, notre village a commémoré le 69e anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Le cortège d'une trentaine de personnes s'est rendues derrière le drapeau national au monument aux morts pour  rendre honneur à tous ceux  qui ont contribué  à la capitulation sans condition  de l'Allemagne nazie, signée dans la nuit  du 6 au 7   mai à Reims. Après les traditionnels discours, l'événement s'est singulariser par la lecture d'un texte par une jeune fille du village, donnant ainsi preuve de la transmission du souvenir  aux générations futures.

 

 

 L'écho...dolet  au quotidien

 

Rendez-vous  sur le lac pour certains.... 

 Ce dimanche 18 mai, les premières chaleurs estivales ont attiré les premiers  plaisanciers  sur les bords de notre plan d'eau. Les variations climatiques  en dents de scie du début du mois de mai ont fortement pousser  une bonne  cinquantaine  de personnes à profiter des plaisirs  du farniente.

001 copie 

 

pour d'autres, découverte d'une nouvelle aire de jeux... 

 

004 copie 2 

Les premiers travaux de terrassement dessinant le parcours de la digue par une piste plane bordée de monticules de terre,  ont donné l'occasion pour certains de goûter au plaisirs de la moto cross. Cette pratique fut rapidement interrompue par la sécurisation du chantier sur tout sa longueur. 

 

 Achats groupés

La campagne  électorale a  fait découvrir  un moyen  qui peut  être une  aide indéniable pour les codolétiens en général mais  surtout pour ceux  dont la réalité est un calcul quotidien pour pouvoir assumer les besoins primaires, tel que se chauffer. Bien que  ce dernier  n'apparaissait pas dans le programme de l'actuelle équipe municipale, nous ne pouvons  que louer l'opportunité  pragmatique de celle-ci  à s'en être accaparée et donner ainsi un sens  social à son action. Ce moyen est un outil indéclinable pour agir préventivement sur  le quotidien des gents pour éviter le déshonneur et  l'assistanat. Ce moyen d'action sociale  est utilisable pour la négociation de contrat de mutuelle ( Beaucaire(30), Caumont sur Durance(84), d' assurances habitation,   d'énergies, accès internet ....  Réjouissons nous que notre village ne se  contente plus de gérer de façon curative  l'action sociale  et qu'il veuille  se tourner vers la prévention, laissant ainsi aux codolétiens toute dignité.

Et notre boulangerie...oû en est-elle?

L'heure est grave. Notre village meurt à petits pas. Après la fermeture de notre épicerie en 2013, notre village risque de perdre sa boulangerie. Après un espoir malheureusement écarté, notre ancien boulanger  est toujours  en quête  d'un repreneur. En attendant et ce  malgré un emploi dont les roulements de travail  sont en 3x8, André Schaal, fait grande  preuve d'altruisme  et de solidarité en assurant la distribution quotidienne du pain.
Prenons nous  en charge, chers codolétiens, ne laissons pas  toujours les autres faire, prenons l'initiative de parler dans notre entourage  de cette opportunité de reprise de notre boulangerie. En agissant de la sorte, non seulement nous ferons preuve de solidarité, mais  surtout nous aurons oeuvré pour le maintien d'un centre de vie et redonner vigueur à notre cher village. 
 

A quand une épicerie  à Codolet?

Alors qu'une épicerie vient de réouvrir  à St Etienne des Sorts après celle de l'Ardoise, il est bon de se demander si  Codolet verra un jour pareil événement. Ces  deux  dernières ont été  réouvertes avec l'appui de l'agglomération, comme  quoi la réimplantation d'un commerce  dans notre localité  est chose possible.Un commerce dans un village maintient la vie, fait du lien social, c' est une  aide, une assistance aux personnes âgées.Nous  voyons bien qu'il est  un élément indispensable à la vie  sociale du village et à ce titre  doit être aidé par la commune  et l'agglomération . Cette aide pourrait se concrétiser  tout d'abord par la mise  à disposition  d'un local et ensuite l'élaboration d'un contrat bilatéral engageant les  parties en présence,  assurant au commerçant un revenu minimum mensuel.  En compte partie d'un cahier des charges lui imposant de répondre en termes de qualité  et de quantité aux besoins de notre cantine scolaire, avec l'obligation d'une ouverture 6 jours et demi par semaine  et l'obligation de livraison chez les personnes âgées ou handicapées isolées.

Pourquoi ce journal ?

Créer un journal, pour quoi faire ?
Ce journal est un des moyens de promouvoir la vie sociale  et associative de notre village.  Il peut participer à la valorisation d’un aspect ; aussi peut-il s’axer sur un point dominant ou en conjuguer plusieurs.Il se propose de faire connaître des faits, des idées, des informations dont on trouve rarement l'écho, même dans le média local, l’opinion de personnes privées de parole publique (sans parole) ainsi que tout ce que nous découvrons par notre présence quotidienne sur le terrain.
 

 Tisser un lien entre des personnes.
L'objectif est la mise en relation des personnes partageant des centres d’intérêts. Cette préoccupation, telle une association, a pour mission de transmettre  des informations, des indications, des consignes, des mots d’ordre... Ce type de liaison permet la cohésion entre les membres de notre collectivité et le sentiment d’une appartenance, d’un “esprit”, d’une “famille”. Il peut être, aussi, la feuille d’humour dont ont besoin les citoyens, aujourd’hui pour prendre de la distance vis-à-vis de leur vie quotidienne. 

Créer un organe d’opinion. 
Ce journal se veut être également un moyen d'expression des codolétiens, être le porte voix d'opinion de personnes privées  de parole. Etre un espace de libre d'opinion dans le respect  des idées  et des personnes, mais aussi force de proposition pour nourrir la réflexion des décideurs.
 
Etre un outil pour les associations. 
Notre village ne compte pas moins de 14 associations culturelles  et sportives.  Toutes ces associations réalisent des activités ou proposent des services, organisent des fêtes durant l'année. Ce journal  est le moyen dans un premier temps  de faire connaître les  différentes associations aux habitants  récemment arrivés dans le village. Dans un second temps, il permet de mettre en valeur les réalisations festives, sportives ou culturelles  de ces différentes associations, se faisant l'écho de l'intensité  de notre vie associative. 

 ........................

 

 
LOU  COUDOULET
Périodique d'information locale gratuit
Editeur, Directeur de la publication: Gilbert Gsell, 10 rue du pont 30200 Codolet
Directeur de la rédaction, Imprimeur : Gilbert Gsell
"Dépôt légal" juin 2014; ISSN en cours
Siège social: 10 rue du Pont 30200 Codolet
 
Tél: 06.35.92.34.21; courriel: lou.coudoulet@laposte.net
 <a href="http://www.loomji.fr/codolet-30084/" title="Codolet">Codolet</a>
                                                                                                                                Bernard et bianca lisent le journal

 

 

 

7 votes. Moyenne 4.43 sur 5.

Commentaires (2)

codoletien
l'article est un moyen d'alimenter la réflexion et de chercher d'autres pistes pour favoriser l'implantation d'une épicerie. C'est vrai que l'épicerie que vous citez n'a fait un bénéfice que de quelques euros, mais comment demander plus à la personne qui la gère quand celle-ci est sure de recevoir son salaire en fin de chaque mois quelque soit le fruit de son travail.
Isabelle Pilisi
  • 2. Isabelle Pilisi | 02/09/2014
L'épicerie de St Etienne des Sorts a fermé faute de rentabilité... au bout de 15 jours...
Le fait de s'installer à moins de 7 km de supermarchés, fait que l'épicerie part avec un grand handicap. Il faudrait qu'il y ait plus de motivations au niveau des villageois.
Idem pour la boulangerie... fermeture... faute de clients !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/10/2016

×