numéro 25: mai 2017

     Le joli

          mois de mai !

 

Après janvier et son Nouvel An, février et son Carnaval, mars et l’arrivée du printemps, avril et les fêtes de Pâques, voici qu’arrive le joli mois de mai avec ses trois jours fériés, de commémoration sociale, historique et religieuse. Un mois riche en traditions que, nous, Français  perpétuont.

Le mois de mai est le cinquième mois du calendrier grégorien et le troisième du calendrier julien. Son nom viendrait du latin maius et fut donné par les Romains en l’honneur de la déesse Maïa. Il est synonyme de floraison et, fréquemment, de naissances. 

Même si les premiers instants de  ce mois de mai 2017 ont  un relent hivernal, et en même temps  nous questionnent  sur des choix sociétaux importants,  accrochons nous à l'idée que  ce mois de mai  est le mois des ponts, et qu'il pourrait être  celui  de  la concorde  nationale.

 

       

Poesie le muguet de mai

http://www.mon-poeme.fr/poeme-le-muguet-de-mai/" title="La poésie de Antoine Spinelli"><img src

..................................................

 

Les manifestations à venir  en ce mois de mai

•Le vendredi 5 mai, "Les  Amis  du Rhône" organisent, une sortie en Aveyron avec passage par le viaduc de Millau et par Roquefort pour visiter une  cave et terminer par la visite d'une biscuiterie. L'inscription,   se fait  auprès du président Jean-Pierre Balme au 04.66.90.02.10.

•Le 8 mai, 72ème anniversaire de la commémoration  de la victoire du 8 mai 1945 mettant fin à la seconde guerre mondiale.Rassemblement dès 10h45 devant la mairie pour pratir en défilé derrière les drapeaux  vers le monuments aux  morts situé  au cimetière.

•Le mardi 9 mai à 16h30 à la salle polyvalente, la municipalité organise  avec le concours de la gendarmerie nationale, une réunion d'information concernant le projet  de mise en place  de la vidéoprotection dans le  village.

Le samedi 20 mai, "les Amis du rhône" nous invite  à une sortie marche et champêtre à Caderousse. Le départ se fera dès 8 heures au stade pour les marcheurs. Les non marcheurs pourront venir pour 11h 45 à la ferme Titin à Caderousse pour partager les grillades avec les sportifs.

Inscriptions à faire avant le 18 ami  auprès  du président J.P. Balme  au 04.66.90.02.10 ou  de J. Tavan au 04.66.90.17.98

A partir du 22 mai  jusqu'au 6 juin, enquête d'utilité publique, en mairie, dans le cadre de la procédure de la demande  d'expropriation concernant le terrain de Madame Dubout Jacqueline, propriétaire, sur lequel passe le chemin des piboulières.( conseil du 18 novembre 2016)

Le commissaire enquêteur sera en mairie pour recevoir les observations orales et écrites des personnes interéssées:

                   - le lundi 22 mai de 09h00 à 12h00

                   - le mercredi 31 mai de 14h00 à 17h00

                   - le mardi 06 juin de 14h00 à 17h00

..................................

Journée des enfants le dimanche 21 mai

18486229 10203064954622901 6748657686025641127 n

L'association Elyna organise sa journée des enfants ce dimanche 21 mai au stade de Codolet. Tous les bénéfices  de cette  journée   iront aux parents de Elyna,  petite fille lourdement handicapée  des suites d’une méningite, pour les aider dans l'épreuve qu'il leur est imposée.

..................................

Codolet perd une part de  sa mémoire

Sylvain Roux sortie pedestre

Au matin du 6 mai, à l’aube d’un nouveau printemps, Sylvain ROUX est parti, à l’âge de 87 ans, après une longue période de combat contre la maladie, soutenu dans cette  épreuve par le dévouement de son épouse, Odile.

Ce petit  homme, d’apparence timide, réservé, se transformait à l’évocation du temps passé. Et telle une  bibliothèque aux rayons bien remplis, Sylvain aimait  retracer avec précision et revivre les faits marquants de l’histoire de notre village. Avec  le départ de cet enfant du pays , Codolet perd, malheureusement, une part de  sa  mémoire…

Les obsèques religieuses auront lieu le mardi 9 mai 2017, à 15 heures, en l'église de Codolet, suivies de l'inhumation au cimetière du village.

Toutes  nos condoléances à son épouse  Odile et ses enfants Françoise  et Pierre.

.............................

Codolet a sa  centenaire

Ce 6 mai, Lucie Brahin a fêté ses 100 printemps. Cette  femme  est restée, malgré les années,  une femme de  caractère qui a surmonté, cet hiver encore, par sa vigueur physique,  sa hargne face  aux événements de la vie,   des alèas de santé   donnant la fierté  à notre village de compter une  centenaire , à  la  grande  joie  de ses deux  fils Hubert et Henry.

Mme brahin

article  du midi libre paru le samedi 17 aout 2013

Lucie Brahin, 96 ans et une mémoire toujours intacte

Le 6 mai dernier (2013), la doyenne de Codolet, Lucie Brahin fêtait ses 96 printemps, chez elle, entourée de ses fils Henry et Hubert, petits enfants et arrières petit enfants. Cette doyenne est contrainte à vivre, depuis quelques années en retrait de la vie contemporaine, assise des journées entières dans son fauteuil derrière la fenêtre et face à la télévision comme pour capter des images sonores d'un monde qui lui est devenu invisible. Aveugle et se déplaçant avec difficulté, sa journée lui semble longue rythmée par les passages de l'auxiliaire de vie, la visite de quelques voisines, les appels téléphoniques de sa sœur de Domazan qui lui rend compte des nouvelles parues dans le journal.« devenir vieux, c'est bien ..mais je ne peux plus bricoler ». Cette vieille dame habituée à l'action , à l'autonomie se soumet contrainte par son état à la surveillance bienveillante et constante de sa belle -fille Armelle et de son fils Hubert dont l'appartement est contigu au sien.
A mon arrivée, sa silhouette déambule des toilettes s'aidant d'un cadre de marche et s’assied au fond d'un fauteuil à larges accoudoirs selon un rituel que l’on devine ancré dans une longue habitude. Lucie semble subir son destin depuis la perte de la vue et ses problèmes de locomotion.« Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit » comme chantait Brel dans « les vieux ».
Le visage austère, voir froid, la voix posée, détachant les mots, les ponctuant de courts silences comme pour en vérifier le bon usage , la vieille dame fait défiler sa vie comme un livre qu'elle feuillette chronologiquement page par page toutes imprégnées d'intimité, d'émotion et d'histoire locale.

Née le 6 mai 1917 à Pouzillac, fille aînée d'une fratrie de 5 enfants, elle a été élevée dans la rigueur du travail bien fait dans le respect de l'ordre par son père, haut alpin, militaire de profession. A l'évocation de ce dernier, elle ne put se retenir d'émettre un regret : « si j'avais été un homme j'aurais aimé être militaire..mais à cette époque là on ne prenait pas de femme », « j'aime la discipline, l'ordre .....quand je dis quelque-chose , j'aime que ça soit fait tout de suite...et comme il le faut » .
Partie dès 12 ans faire ses études chez ses grands parents dans les hautes-alpes, elle rentre à Pouzillac à 17 ans avec son brevet d'études en poche. « Trouvant maman enceinte d'un 5ème enfant,.... presque sur le point d'accoucher...je suis restée pour l'aider renonçant à m'inscrire à l'école normale.
Elle arrive à 19ans à Codolet oû elle fit connaissance de Louis Brahin, viticulteur, qu'elle épousa un an après et avec lequel elle aura deux fils, Henry et Hubert. En épousant Louis Brahin, la jeune mariée adopte la carrière de commerçante en succédant à sa tante et à sa belle-mère à l'épicerie, bureau de tabac et dépôt de journaux, la boucherie et la régie locale des contributions indirectes. «en plus du travail du commerce, je devais m'occuper de la maison...mais c'était le bon temps ....et le soir j'allais bricoler dans mon petit jardin ».« j'ai même été correspondante locale pour la Marseillaise».

Cette femme de caractère, d'action, dut faire face prématurément , à 44 ans , au décès de son mari âgé alors de 48 ans se réfugiant dans le travail et l' éducation de ses deux fils.
Au récit de ce drame, la vieille dame, tel un roc , ne semblait pas émoussée, prétextant le fatalisme « c'est la vie.. », mais les silences qui suivirent, signaient malgré elle sa souffrance intérieure. Comme pour se détacher de ce souvenir douloureux, elle évoqua, tel un livre d'histoire, des brides d'événements locaux , mélangeant la nostalgie d'une époque heureuse « c'était le bon temps.. », à des moments plus dramatiques du villages : le passage des allemands dans Codolet en 39, 42( » je ne sais plus exactement« ) , les inondations de 58, 2002 et 2003.

Mémoire vivante de notre village, au terme de notre entretien, la vieille dame pose pour la photo esquissant l'ébauche d'un sourire: « c'est difficile de sourire...ça fait 52 ans que j'ai perdu mon mari ».

...............................

Comment supprimer le stationnement anarchique  dans notre  village?

Stationnements 1

A cette question, la municipalité  va  s' atteler à y répondre.

.............................

Réunion du conseil municipal

conseil municipal 19 mai 2017

...................................................

 

AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE CONJOINTE

Projet de régularisation foncière du chemin des Piboulières                                                                                                                                                                                                                                        

 

...................................................

Les achats groupés, moyen d'améliorer la vie de notre quotidien

Ce phénomène, originaire de Chine (appelé tuángòu) a été vulgarisé  en France par le développement exponentiel d'internet  et par  l'arrivée de Groupon ( créé en 2008 aux USA).

A l'effigie de  cet organisme d'achats groupés, certaines  communes ont  pris l'initiative , via leur CCAS, de proposer des contrats collectifs de mutuelle,d'autres comme Codolet a proposé un achat groupé  de fioul. Ces initiatives  ont une  action sociale  indéniable et dans la situation sociale actuelle, nous les voyons  se multiplier dans  des  secteurs très  variés.

Ainsi l'initiative  des "Familles de France" de lancer le premier achat groupé portant sur les abonnements internet  et mobiles, démontre bien que  cet outil est bien un  moyen d'améliorer notre vie  dans  bien des domaines.

Action allant  dans le même sens, notre agglomération de communes proposait en début d'année une mutuelle intercommunale à tous  ses habitants.

http://www.familles-de-france.org/2017_achatgroupetelecom

......................................

La  saga locale

 

la saga locale

 

Avec dans les rôles principaux:

dans le rôle féminin: Mme Dubout  Dsc00661 1      et dans le rôle masculin: M. le Maire M bayart

 

Situation d’attente, où les deux belligérants campent respectivement sur leur position, se narguant chacun d’avoir « leur droit » : le  droit de propriété pour l’un, la légitimité à défendre l’intérêt de la communauté pour l’autre.

A aucun moment, avant cette affaire, l’usage  du chemin  n’a été  compromis par les propriétaires, laissant  même, penser aux nouveaux habitants  du village  que  ce  chemin était  tout bonnement communal.

La  situation de novembre 2015 (début de la saga)  ne  nécessitait nullement le recours judiciaire d’expropriation. Le chemin était libre  d’accès et  aucune  situation de gravité  ne menaçait Codolet.

La démarche  de M. le Maire était  tout à fait entendable, voulant  sans doute avoir  la maitrise  de ce chemin comme tous les autres  chemins de la commune, dans un but  d’assurer la  liberté de circuler et sans  doute la   sécurité du  village. Si le fond du sujet est tout à fait acceptable, louable, il reste  que la forme l’est  beaucoup moins.

Garant de la concorde au niveau de la commune, il aurait dû mettre  autant de force dans la négociation qu’il n’a mis  dans l’empressement à recourir à la force  du droit. Maire en début de mandature, il se  sentait sûrement investi d’une supra autorité et le refus de Mme Duboud a quelque peu ébranlé un égo débordant. La négociation, est une  démarche de longue haleine, basée sur une  communication et une  volonté partagée de recherche  d’un compromis. C’est  surtout l’art de séparer la raison de l’émotion. Dans le compromis, les deux parties  sont  gagnantes.

AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE CONJOINTE

                   - le mercredi 31 mai de 14h00 à 17h00

                   - le mardi 06 juin de 14h00 à 17h00

..................................

Sites  de la commune150px 30084 blason codolet 1

http://www.codolet.fr

http://www.loomji.fr/codolet-30084

http://collectif-digue-codolet.wifeo.com/

................................

 Logo agglo gard rhodanien hd 2137  Site de la communauté d'agglomération du Gard rhodanien 

 

http://www.gardrhodanien.com

Codolet

Brume 16 °C

Brume

  • Min: 15 °C
  • Max: 16 °C
  • Vent: 8 kmh 136°

La vie de "Lou Coudoulet"

Aujourd'hui

0 visiteurs - 0 pages vues

Total

4849 visiteurs - 19790 pages vues

Vous êtes le 4849ème visiteur

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

codoletien
Merci pour cette fidélité. Le plaisir de mettre à jour la vie de notre village est majoré par l'intérêt que vous y apportez.
radin
  • 2. radin | 02/05/2017
on vous lit quotidiennement. continuez

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/05/2017

×